Refroidir l'eau

Filtreur à eau (Water Sieve) : un allier de choix

Le filtreur à eau dispose d'un filtre thermique ce qui signifie que l'eau qui en sort est toujours à 39,9°C quelle que soit la température de l'eau polluée que vous injectiez.

Il est donc un allié de choix pour refroidir l'eau polluée.

Astuce : convertir de l'eau claire et chaude en eau polluée

Matériels nécessaires :

Montage :

Bassin de droite : eau chaude (geyser ou autre)

Bassin du bas : eau propre à 39,9°C

Circuit :

Eau propre pompée > filtreur à CO2 > eau polluée > filtreur à eau > eau propre refroidie.

Ce setup peut vous refroidir instantanément de l'eau de 90°C à 39,9°C.

De plus, vous obtenez de la boue polluée que vous pouvez convertir en boue utile pour les plantes à poux, maïs de glace ou hatchs.

Il y a 2 composteurs pour gérer le débit de production de boue polluée (120 Kg / cycle).

Consommation électrique : 480 Watts

Ratio : pour 1000 g/s converties/refroidies il faut 300g/s de CO2 soit :

- 15 Duplicants en 10 cycles.

- 15 Générateur à charbon

- 13 Générateur à gaz naturel

- 1 Générateur à pétrole (+200g d'excédant)

Avantages :

- Refroidissement instantané.

- Coût énergétique modéré.

- Production de boue polluée.

- Recyclage du CO2.

Inconvénients :

- Nécessité d'avoir une quantité industrielle de CO2.

- Refroidissement limité à 39,9°C.

Plantes de glace (Wheezewort) : utiles pour la vapeur, moins pour l'eau

Quand vous trouvez une fumerolle à vapeur d'eau, votre priorité va être de refroidir la vapeur afin d'éviter qu'elle ne s'accumule autour de la fumerolle et l'empêche d'en produire plus.

Les plantes de glace ont ici un réel intérêt et une efficacité prouvée.

Exemple : refroidissement d'eau avec des plantes de glace

Avant de fermer la salle des plantes, on place une pompe qui permettra de faire le vide avant d'injecter de l'hydrogène.

La valve automatisée connectée au thermo sensor ne laisse passer l'eau uniquement si celle dans le bassin a atteint la valeur cible.

Idem pour la pompe à eau.

Avantages :

- Peu coûteux en électricité.

- Ne consomme aucune ressource.

- Possibilité de refroidir l'eau jusqu' 0°C.

Inconvénients :

- Refroidissement très lent.

- Faible débit.

Variante possible : refroidir l'eau dans des canalisations : https://www.youtube.com/watch?v=xNWX5iB5cH4

Variante avec une Anti Entropy Thermo Nullifier :

Dans cette exemple, je refroidie l'eau polluée qui gèle à plus basse température que l'eau propre et donc permet d'avoir un impact plus élevé. L'eau propre passe dans un tuyau radiant dans le bassin pour favoriser les échanges thermiques.

Les deux portes permettent de bloquer le froid en cas de besoin afin d'éviter que l'eau ne gèle. Connectez-les à un thermo sensor, portes ouvertes = vide = aucun échange thermique, portes fermées = échange thermique.

Avantages :

- Peu coûteux en électricité.

- Possibilité de refroidir l'eau jusqu' 0°C.

- Débit correct.

Inconvénients :

- Refroidissement relativement lent.

- Consommation d'hydrogène (10g/s)

Variante #2 : il est possible de faire passer l'eau propre dans la salle de l'AETN  à travers des dalles en métal afin d'éviter que l'eau ne givre. Voir cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=sN9dXyO3yYA

Thermo Aquatuner : un refroidisseur d'eau efficace mais coûteux

Le thermo aquatune est une vrai machine de guerre puisqu'elle peut retirer (déplacer en réalité) 14°C par passage dans ses entrailles. Mais pour en contrepartie, l'engin chauffe énormément, à tel point qu'il peut s'auto-détruire.

L'idée est d'injecter de l'eau propre dans l'aquatuner et de la faire tourner en boucle jusqu'à complet refroidissement.

Une fois la cible atteinte, on ouvre la seconde valve et on laisse partir l'eau froide et on laisse entrée l'eau chaude en attente.

On plonge le thermo aquatuner dans de l'eau polluée qui va tanker la chaleur émise par la machine, eau polluée qui sera refroidie par des plantes de glaces.

Avantages :

- Refroidissement extrêmement efficace.

- Débit énorme et continue.

- Possibilité de refroidir l'eau jusqu' 0°C.

Inconvénients :

- Coût énergétique très élevé (1200 Watts).

- Nécessite d'avoir un système de refroidissement pour la machine.

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=BlXs6cLvbig

Astuce d'un autre joueur : "il est mieux en termes d’énergie de refroidir l'eau polluée avec le thermo aquaturner, et après utiliser les tuyaux conducteurs pour refroidir l'eau, car le thermo aquaturner diminue une quantité fixé de température (avec 1200 W sans variation), mais pas de chaleur, la chaleur déplacé est liée a la capacité spécifique de chaleur (C = 6 pour l'eau polluée), en utilisant le setup que tu as montré.

[...]


Oui, pour être plus clair, avec l'eau: le T-AQ déplace 585060 J/s (W) et avec l'eau polluée, il déplace 840000 J/s (W), c'est à dire que pour déplacer la même quantité de chaleur en utilisant de l'eau polluée, on a besoin de 69.65% de l'énergie nécessaire, ou 835.8 W au lieu de 1200 W pour déplacer la même quantité de chaleur (refroidir l'eau jusqu'à la même température). On économise trop a long terme." Omar Flores

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now